L’unité de rééducation de Joffre-Dupuytren

Un site utilisant Réseau HU Mondor

Hôpital Joffre-Dupuytren

L’unité de rééducation de Joffre-Dupuytren

rééducation WEB

Une salle de kinésithérapie à Dupuytren

Les missions de l’Unité de Rééducation sont centrées sur le patient dans le cadre de la prescription médicale.

Ce sont des missions de soins en matière de rééducation, de réadaptation et de prévention adaptées à la polypathologie et à la dépendance en gérontologie et des missions de dépistage et de traitement des troubles urinaires.

Ces missions s’appuient sur les compétences professionnelles, sur l’organisation, la qualité et la continuité des soins et la qualité de vie des patients selon trois grands axes :

  • autonomie
  • prévention dans les domaines à risque
  • participation au projet de vie

Organisation

Elle est centralisée avec une traçabilité. Elle permet l’expression des pratiques professionnelles des différents métiers et des soins qui leur sont propres dans un cadre pluridisciplinaire.

Elle est liée aux secteurs d’hospitalisation pour permettre l’intégration des professionnels de rééducation aux objectifs thérapeutiques définis avec le patient et lors des staffs. Le service est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 17h. Une continuité de certains soins est organisée en kinésithérapie le samedi et les jours fériés.

Sous la responsabilité médicale d’un médecin de médecine physique (MPR), l’équipe pluridisciplinaire est composée d’un autre médecin rééducateur et de : cadres de rééducation, masseurs kinésithérapeutes, ergothérapeutes, orthophonistes, psychomotriciennes, pédicures podologues, infirmières et aide-soignante en urodynamique, aide-soignante orthoprothésiste en appareillage, aides-soignants, secrétaire médicale, adjoint administratif.

La rééducation

Cinq métiers de la rééducation sont présents à l’hôpital Dupuytren et répartis en fonction des besoins.

Chaque rééducateur est placé de façon privilégiée sur un secteur, les absences sont coordonnées pour garantir une continuité.

Les Médecins de Médecine Physique et Réadaptation assurent des consultations et coordonnent les soins de rééducation.

La kinésithérapie

Le masseur-kinésithérapeute réalise, sur prescription médicale, de façon manuelle ou instrumentale, des actes fixés par décret, notamment à des fins de rééducation, dans le but de prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu’elles sont altérées, de les rétablir ou d’y suppléer. Il intervient également dans le domaine sportif (remise en forme, relaxation, massages) et en thalassothérapie (balnéothérapie, hydrothérapie, etc.).

La kinésithérapie en gériatrie

Objectifs :

  • Redonner à la personne âgée une autonomie optimale
  • Favoriser le retour à domicile
  • Limiter la durée d’hospitalisation
  • Prévenir les troubles orthopédiques, trophiques, cutanés et musculaires par des prises en charges personnalisées, en individuel ou en groupe.

Techniques principales :

  • La mobilisation
  • Le mouvement
  • La physiothérapie
  • Le massage
  • Le réentraînement à l’effort
  • La kinésithérapie respiratoire
  • La rééducation vésicosphinctérienne
  • L’appareillage,

L’ergothérapie

L’ergothérapeute contribue au traitement des troubles et des handicaps de nature psychique, somatique ou intellectuelle qui créent une désadaptation ou une altération de l’identité et vise à la réinsertion des personnes atteintes de ces troubles dans la société.

L’ergothérapie sollicite les fonctions déficitaires et les capacités résiduelles des personnes traitées pour leur permettre de maintenir, récupérer ou acquérir la meilleure autonomie possible.

L’ergothérapeute travaille avec tous les publics : enfants, adultes, personnes âgées et dans trois domaines :

  • la rééducation fonctionnelle ;
  • la psychiatrie ;
  • les conseils en aménagement, en aides techniques et les expertises.

L’ergothérapie en gériatrie :

Après évaluation et rééducation, les ergothérapeutes optimisent le potentiel d’autonomie et proposent des solutions :

  • en aide humaine
  • pallier les difficultés fonctionnelles
  • limiter l’isolement
  • en aide matérielle
  • aides techniques
  • aménagement de l’environnement
  • essais de fauteuils roulants, …

tout en maintenant l’identité de la personne âgée.

L’orthophonie

L’orthophoniste prévient et prend en charge, sur prescription médicale, les troubles de la communication écrite et orale.

Il est amené, à ce titre à s’occuper de malentendants auxquels il apprend à lire et à parler sur les lèvres, d’enfants souffrant de retards d’expression ou de troubles comme le bégaiement, ayant des difficultés d’apprentissage de la lecture, de l’orthographe, de l’écriture ou du langage mathématique, d’adultes ayant des troubles de la voix (chanteurs, professeurs…) ou privés de leurs facultés d’expression ou de compréhension (surdité, accidents cérébraux). Il dresse un bilan, qui aide à l’établissement du diagnostic médical et il trace le plan d’une rééducation éventuelle

L’orthophoniste en gériatrie traite :

  • Les troubles de la voix d’origine organique ou fonctionnelle,
  • les troubles de la phonation et de l’articulation liés aux dysarthries neurologiques,
  • les aphasies, alexies, acalculies, agraphies,
  • les troubles de la déglutition,
  • les troubles des fonctions cognitives :
  • Mémoire
  • Orientation temporospatiale
  • Logique
  • Attention

en rééducations individuelles ou en groupes.

La psychomotricité

Par l’intermédiaire du corps, le psychomotricien intervient sur les fonctions mentales, affectives et motrices de la personne, afin d’harmoniser les relations qu’elle entretient avec elle-même et son environnement.

Démarches thérapeutiques du psychomotricien :

  1. Prescription médicale
  2. Bilan psychomoteur
  3. Projet thérapeutique personnalisé
  • Stimulations psychomotrices et prévention
  • Rééducation des désordres psychomoteurs
  • troubles de la régulation tonique,
  • troubles du schéma corporel,
  • troubles de l’organisation spatio-temporelle,
  • peur de la chute,
  • douleur corporelle majorée par une souffrance psychique,
  • troubles de l’attention et de la mémoire,

4. Séances en individuel ou en groupe

Techniques de rééducation utilisées :

  • Relaxations thérapeutiques dynamiques et passives
  • Education gestuelle
  • Techniques d’expression corporelle
  • Activités rythmiques, de jeu, d’équilibration et de coordination

La pédicurie-podologie

Le pédicure – podologue est un professionnel de santé qui soigne toutes les affections de la peau et des ongles du pied.

Sur prescription médicale, il conçoit et fabrique les semelles orthopédiques pour compenser les malformations du pied et pratique aussi des exercices de rééducation postopératoire.

Le pédicure – podologue en gériatrie :

Il participe à la conservation de l’autonomie de la personne âgée par un protocole de soins rigoureux du pied :

Objectifs :

S’adapter aux modifications physiologiques et pathologiques du pied entraitant, adaptant ou prévoyant les lésions.

Moyens :

  • Un examen approfondi du pied avec des soins de pédicurie sur différentes pathologies,
  • Un examen de la statique et de la dynamique avec des actes de podologie (semelles orthopédiques, orthoplastie, …),
  • Sensibilisation à l’hygiène du pied,
  • Conseils pour le chaussage,

Outre ces métiers de la rééducation, sont proposées, sur prescription médicale, des prestations d’orthésiste-prothésiste dans un atelier équipé à Dupuytren, pour du petit appareillage, orthèses, attelles et aménagements de confort ou de lutte contre les escarres et la douleur.

L’urodynamique

L’unité d’Urodynamique permet l’exploration et le traitement des troubles vésicosphinctériens pour les patients hospitalisés ou externes.

Indications en gériatrie :

  • Incontinence,
  • Dysurie (difficulté à la miction),
  • Suite de rétention aiguë d’urine,
  • Pollakiurie (fréquence exagérée des mictions)
  • Infections urinaires à répétition,
  • Indication du maintien ou de l’ablation d’une sonde vésicale à demeure.

Moyens

  • Recueil de données du patient,
  • Explorations :
  • Consultations
  • Débitmétries (mesure du débit urinaire)
  • Cystomanométries (mesure de la capacité vésicale et de la pression pour lesquelles sont ressentis le besoin d’uriner)
  • Sphinctérométries (mesure du tonus musculaire du sphincter)
  • Mesure du volume vésical ( BARDSCAN TM )

Traitement :

  • Médical
  • Mesure du volume vésical ( BARDSCAN TM )
  • Suivi en salle
  • Rééducation vésicosphinctérienne manuelle et instrumentale
  • Rééducation comportementale.
  • L’implication de l’unité

L’unité de rééducation de l’hôpital Joffre-Dupuytren initie ou participe à de nombreux projets dans le cadre du projet de soins, du projet médical ou du projet de l’établissement.

Elle s’implique plus particulièrement dans :

  • La formation initiale : formation pratique des élèves en kinésithérapie, ergothérapie, psychomotricité et pédicurie-podologie.
  • La formation du personnel : école du dos, …

Ses expertises sont utilisées dans les instances locales.

Découvrez la consultation d’habilitation à la conduite d’un fauteuil roulant électrique et la consultation de positionnement au fauteuil en cliquant ici