Le Moi(s) sans tabac

Le Moi(s) sans tabac

Les Hôpitaux  Henri-Mondor et Albert Chenevier se mobilisent

à l’hôpital Henri Mondor

Mardi 14 novembre 2017, dans le hall de l’hôpital
Stands d’information et de prévention en présence du Service Addictologie : dosage du monoxyde de carbone dans l’air expiré, évaluation de la dépendance physique, informations sur les risques liés au tabac, la prise en charge et les traitements du tabagisme, distribution documentation et remise de kits, avec la Ligue contre le Cancer et partenaires (Voir l’affiche)

à l’hôpital Albert Chenevier

Lundi 27 novembre 2017 bâtiment Chaptal – Salle Ile-de-France
Stands d’information et de prévention, en présence du Service Addictologie (dosage du monoxyde de carbone dans l’air expiré, évaluation de la dépendance physique, informations sur les risques liés au tabac, la prise en charge et les traitements du tabagisme, distribution documentation et remise de kits), et partenaires

Pour vous aider à stopper la cigarette voir également le site de Tabac Info Service


Moi(s) sans tabac Les équipes de l’AP-HP mobilisées

Les équipes de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris se mobilisent pour le #MoisSansTabac 2017. Tout au long du mois de novembre, plusieurs actions seront organisées dans ses hôpitaux, pour ses patients, ses professionnels et le grand  public. L’AP-HP propose des prises en charge de prévention et de traitement du tabagisme dans ses hôpitaux. Elles sont accessibles à tous, adultes, jeunes, femmes enceintes, présentant ou non des pathologies associées, qu’il s’agisse de patients externes ou hospitalisés..

L’offre de soins est souvent assurée en première intention par les services de médecine ou de chirurgie pour les cas simples avec possibilité de recours aux équipes spécialisées pluridisciplinaires médicales et paramédicales formée en tabacologie/addictologie.

Les consultations spécialisées en tabacologie s’adressent à tous les fumeurs. La prise en charge du tabagisme est par ailleurs particulièrement recommandée si une intervention chirurgicale est programmée. L’AP-HP a également ouvert des consultations de tabacologie et d’addictologie spécialisées pour les femmes enceintes et les adolescents.

Les tabacologues/addictologues de l’AP-HP assurent aussi des missions de soins, d’enseignement, de formation, de recherche et de coordination régionale avec les autres partenaires. L’AP-HP est notamment membre fondateur du réseau Hôpital sans tabac, qui s’est élargi pour devenir le réseau national des établissements de soin pour la prévention des addictions « RESPADD ».

Plus largement, l’AP-HP propose pour les personnes ayant une conduite addictive une palette complète de prises en charge spécifiques, assurées en consultation, en hospitalisation de jour, en hospitalisation complète programmée ou non programmée, y compris en services de soins de suite et de réadaptation. En 2016, plus de 67 000 consultations externes ont été réalisées à l’AP-HP et près de 10 000 patients hospitalisés ont été pris en charge dans les services hospitaliers par les équipes de liaison et de soins en addictologie ELSA, hors des services addictologie (par ex. hépatologie, pneumologie, cardiologie, …). Les trois centres de recours sont le centre cocaïne à l’hôpital Paul-Brousse, les centres de références pour les addictions aux jeux en ligne à Bichat et Paul Brousse. L’AP-HP collabore aussi avec des centres médico-sociaux, notamment des Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA).

Les actions dans les hôpitaux de l’AP-HP