Lundi 29 octobre – Journée Mondiale des Accidents Vasculaires Cérébraux

Un site utilisant Réseau AP-HP

Hôpitaux Universitaires Henri Mondor

Lundi 29 octobre – Journée Mondiale des Accidents Vasculaires Cérébraux

Ce 29 octobre 2012, l’hôpital Henri Mondor participe à la journée mondiale de l’Accident Vasculaire Cérébral. Cette rencontre doit permettre de sensibiliser le public afin que la nécessaire prise en charge urgente soit accessible à tous les usagers comme elle l’a été par le passé pour les accidents cardiaques.

Lors de cette journée, des stands, des conférences et la projection d’un film « Témoignages des patients » seront présentés par les équipes médicales et paramédicales du pôle Neurolocomoteur.

Les AVC constituent la première cause de handicap neurologique du fait de leur fréquence (15 millions par an dans le monde, 150 000 nouveaux cas par an en France) et de la gravité des séquelles motrices, sensorielles ou cognitives. L’admission, à la phase aiguë, dans une unité neurovasculaire est cruciale et détermine le pronostic de la maladie. En sus des soins adaptés qui permettent de diminuer les séquelles, c’est une urgence neurologique : chaque minute compte pour l’administration éventuelle d’une thrombolyse systémique, impossible après les premières heures post AVC, et qui permet de réduire encore le handicap.

Sur le site de Mondor, nous disposons d’une des 18 unités de soins intensifs neuro-vasculaires d’Ile de France « Stroke Center ». Cette unité se situe au 3e étage unité A. Elle est composée de 10 lits. La prise en charge de ces patients nécessite une excellente coordination entre, notamment, la neurologie, le service de neuroradiologie et le service des hémostases. Une procédure de la coordination de ces prises en charge existe depuis l’ouverture du stroke center.

Les patients ayant une suspicion d’AVC sont accueillis 24h/24 directement dans cette unité sans passage par les urgences. Un neurologue est joignable 24h/24 par les médecins urgentistes.

Dans la prise en charge des AVC, chaque minute compte.

Pour optimiser les chances de récupération des patients, la prise en charge pluridisciplinaire est organisée dès l’arrivée. L’équipe paramédicale est composée d’infirmières, aide soignants, kinésithérapeutes, orthophoniste et psychomotricienne.

Plus de 700 AVC sont pris en charge chaque année à Mondor, et cette activité est croissante.
Une connaissance  des symptômes précurseurs d’un AVC est utile à chacun pour gagner un temps précieux et déclencher
l’appel du 15 :

–         mal de tête inhabituel,
–         paralysie ou lourdeur d’un membre,
–         perte de sensibilité d’un membre,
–         trouble de l’équilibre ou du langage

La prise en charge des accidents vasculaires cérébraux implique plusieurs composantes du pôle neurolocomoteur : la neurologie, les services de soins de suite et de réadaptation motrice et cognitive, ainsi que de nombreux services associés à cette prise en charge. En amont, le service d’accueil des urgences et les services d’urgence comme le SAMU, les transports médicalisés des pompiers, qui doivent amener très rapidement les patients pour obtenir directement une imagerie. Lors de la prise en charge aiguë, l’imagerie neuroradiologique peut assurer des gestes interventionnels et endovasculaires, la neurochirurgie parfois nécessaire lorsqu’il existe une hypertension intracrânienne, les services de cardiologie et le cas échéant de chirurgie vasculaire. Sont également associés à cette activité l’association France AVC, l’agence régionale de santé (ARS) qui coordonne l’activité des 18 UNV de la région parisienne.

Contacts :

 Pierre CESARO, Chef du Pôle Neurolocomoteur, Chef de service de Neurologie
Pierre.cesaro@hmn.aphp.fr  téléphone : 01 49 81 23 03

Hassan HOSSEINI, Responsable de l’Unité Neurovasculaire
Hassan.hosseini@hmn.aphp.fr
téléphone : 01 49 81 23 02