Nouveaux robots Da Vinci deuxième génération

L’AP-HP se dote de deux nouveaux robots Da Vinci deuxième génération

Les groupes hospitaliers Pitié-Salpêtrière et Henri-Mondor disposent depuis le 12 septembre dernier du robot Da Vinci deuxième génération. Avec le renouvellement de ces deux robots qui représente un investissement de 2,6M€ chacun, l’AP-HP continue de démontrer sa double volonté de dynamiser sa politique d’innovation et d’offrir une médecine de pointe à la portée de tous. Trois groupes hospitaliers de l’AP-HP sont équipés du robot Da Vinci, l’HEGP disposant du 3ème robot.

 

robot da vinciLa robotique chirurgicale a suscité des changements importants du mode opératoire et de la chirurgie. Les deux nouveaux robots de deuxième génération da Vinci à la Pitié salpêtrière et à Henri-Mondor possèdent deux consoles permettant d’opérer à 4 « bras ». La première génération permettait d’opérer à 3 « bras ». Ce robot deuxième génération permet de réaliser des chirurgies par single port (bras unique) et d’utiliser les techniques de fluorescence et de réalité augmentée pour améliorer le geste chirurgical. Elle permet au chirurgien situé à distance du patient une chirurgie d’une précision inégalée grâce à des outils miniaturisés et à une vision en 3 dimensions. Cette assistance robotique permet au patient de bénéficier d’une chirurgie précise, mini-invasive, dans le cadre de pathologies complexes et de réduire sa durée d’hospitalisation.

Au sein du groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, le robot installé dans le service d’urologie du Professeur Marc Olivier Bitker, est mutualisé une journée par semaine avec le service de Gynécologie Chirurgicale du Professeur Jean Pierre Lefranc. L’équipe de chirurgie robotique urologique est actuellement leader en France de l’utilisation de ce type d’appareil dans la chirurgie conservatrice des tumeurs du rein.

 

Dans le groupe hospitalier Henri-Mondor, c’est l’équipe médicale du Professeur Alexandre de la Taille qui accueille le robot Da Vinci. La première prostatectomie robot-assistée mondiale a été effectuée à Henri-Mondor par le Professeur Abbou et son équipe en 2000. Aujourd’hui, dans le service du Professeur Azoulay s’ouvre de nouvelles perspectives en utilisant pour la première fois en France le robot DaVinci pour la chirurgie hépato biliaire pancréatique.

 

Dans le cadre de ses missions d’enseignement et de recherche, l’AP-HP permet à l’ensemble de ses équipes médicales et paramédicales (ibodes, internes, chefs de cliniques) de suivre une formation dédiée à l’utilisation de ces robots et de se familiariser à leur utilisation en conditions d’intervention.

Mireille Faugère, directrice générale de l’AP-HP souligne que «  l’AP-HP soutient la robotique et les nouvelles technologies depuis bientôt 13 ans et continuera à investir dans ses hôpitaux pour permettre à ses patients de bénéficier des dernières innovations technologiques ».

Pour en savoir plus : en 2012, les équipes du groupe hospitalier Henri-Mondor ont réalisé 334 interventions avec l’aide du robot Da Vinci (314 en urologie, 20 en viscéral). A la Pitié-Salpêtrière 333 interventions ont été réalisées (267 en urologie, 66 en gynécologie).

A l’HEGP, 200 interventions ont été réalisées dans le cadre d’activité diversifiée, notamment en ORL. Des réflexions sont par ailleurs en cours pour l’utilisation d’un robot en chirurgie pédiatrique.

(Source : CP APHP du 30 septembre 2013)